23 mai 2024

Kazeten mai 2024

Bonjour,

Un début d’année chaud et humide, pas seulement côté météo. Chaud pour les VVR car nous n’avons pas chômé, humide car nous avons eu un peu les pieds dans l’eau au Pouldu ou dans nos bateaux au mouillage malgré les soins du très réduit mais très efficace groupe  de surveillance des bateaux.

A terre, nous avons bouclé 2023 et commencé 2024 par une prestation autour de la patinoire ce qui a permis de constater que les enfants aiment bien le jus de pomme chaud et que les amateurs du délicieux vin chaud ont été majoritairement des membres des VVR. Personne n’est reparti en titubant sauf du côté des patineurs. 
Notre AG s’est tenue en janvier avec une belle participation. Les rapports moral et d’activités présentés par leurs responsables, et les comptes (positifs) ont été approuvés à l’unanimité. Le Conseil d’Administration été partiellement renouvelé, Christine PROVOST quittant cette instance après de nombreuses années consacrées aux VVR notamment au sein du CA. L’impulsion qu’elle a donné à la Boutique ne retombera pas avec la nouvelle équipe. Un nouveau Bureau a ensuite été élu avec l’arrivée de 3 nouveaux participants, succédant en particulier à Armel JOUET et François DALLIER. Nous remercions nos nouveaux coprésidents d’avoir accepté cette responsabilité. Nous avons encore un correspondant privilégié avec la commune d’Arzon.

Comme d’hab nos coprésidents n’ont pas eu de période de grâce, immergés tout de suite dans le quotidien et la préparation de la Fête du Carénage qui est entrée dans sa phase hyper-active en février, managée par une équipe au taquet : réunions avec la Mairie, organisation des groupes de travail, constitution d’équipes de recherche de sponsors, conception des affiches et des flyers, invitation des bateaux, contacts avec les bagadou et groupes de chant, organisation de la logistique (barnums, poubelles, sécurité, énergie, froid, …), etc. Cette première phase sera suivie de celle sur le terrain à partir du 17 mai, un framadate a été envoyé à tous, n’hésitez pas à prendre date, il est encore temps. L’engagement des bénévoles et une belle météo seront les clés du succès de la fête emblématique des VVR. 

Notre participation en mars au Carnaval des enfants à Sarzeau nous a permis de vérifier que nous n’avions pas perdu la main pour les gaufres et de conjurer les dieux de la météo. 
Notre déplacement à Pasaia début mai est imminent, surtout pour ceux qui embarquent sur le BICHE. Nous y emmènerons le CAPRI, mais par la route.
Le Père Daniel escortera les rameurs fin juin lors du raid St-Jacques-Hoedic et nous essaierons de participer à un maximum de fêtes maritimes, en commençant par la Fête des Vénètes à Locmariaquer avec le Gaillard de Rhuys. 
A terre, nous participerons cette année encore à la partie gastronomique du Festival du Journal Intime fin juin à St-Gildas. La tête d’affiche sera Marie-Christine BARREAU. 
Les réunions mensuelles connaissent toujours un beau succès et nous préparons les futurs déplacements à thème maritime comme une journée à Brest en juillet, la visite des chantiers de l’Atlantique, etc. Le matelotage et le modélisme réunissent toujours des personnes aux mains habiles, ce sont des lieux également conviviaux. Nos bateaux seront équipés de nouveaux rabans et d’épissures fabriqués à Brillac, et le modélisme est une bonne vitrine du savoir-faire de nos adhérents, certains n’hésitant pas à tenter de ressusciter une quasi épave.
Nos chanteurs marins qui se sont déjà produits à plusieurs reprises cette année se sont lancés dans l’enregistrement d’un CD. Il sera bientôt disponible.   

Au Pouldu, nous avons accueilli quelques nouveaux membres, qui en tirant des bords dans l’atelier ont réussi en général à trouver un équipage hospitalier. De nouvelles compétences, parfois discrètes, sont venues renforcer notre savoir-faire. Certains des piliers de l’atelier, Gilles, Jacky, Lionel, ont dû subir un petit ou grand carénage dont ils reviennent parés pour de nouvelles navigations associatives.

Le Père Daniel, au mouillage au Logeo cet hiver, a repris la mer sous un temps de bran pour un dernier hommage maritime en avril à Armel avant de gagner le Crouesty où il a retrouvé des couleurs et une coque briquée à neuf, salué par FR3 . Les navigations vont reprendre à son bord.

La rénovation de Mona se poursuit à son rythme et celle de Ma Préférée déjà engagée avec le grattage de la coque va continuer dans l’atelier, tout le monde se serrant un peu pour l’accueillir à l’intérieur. Le budget de sa rénovation a été estimé entre 30.000 € à minima et 55.000 € (voiles et moteur) en fonction de l’ampleur des travaux. Si on est loin des 180.000 € facturés pour la rénovation de sinagots par un chantier, il n’est pas exclu que le coût final soit un peu plus élevé. Nous explorons différentes possibilités de financement : appui des collectivités, partenariat avec un ou plusieurs privés, dons, etc.
L’Ilur est presque prêt à reprendre l’eau après un magnifique travail de reconstruction. Nos charpentiers ont été plus rapides que les affaires maritimes, son immatriculation restant échouée du côté de Lorient. Un dernier coup de pinceau et les plates vont retrouver le Golfe pour la Fête du Carénage. CAPRI a fait l’objet d’un sérieux lifting.
La grande plate en V, Kar Judy, est sortie du Pouldu ce qui nous a valu un remerciement non pas en cryptomonnaie mais en buffet-homard. BILGROIX a reçu la visite de ses armateurs hauts-savoyards/arzonnais,  et retrouvera aussi le Golfe après quelques travaux de finition.
Nous avons accueilli avec plaisir La Vieille Dame (chaloupe caseyeur) qui a retrouvé la route des VVR, accompagnée de son patron et de son chef mécanicien. Elle naviguera avec le Père Daniel et nos autres bateaux en eau protégée.

Notre site internet est en cours de reconstruction, entre les mains de Bertrand et Jean-Marc. Son architecture finalisée, il faut maintenant le ré-alimenter. Cette gazette fera partie de son contenu.

Kenavo

François D